Accueil     NEWS     Livre d'or     Contact     Liens     Photos     Rechercher     DATES  
SwingJO Index du Forum SwingJO
Jo Privat, l'accordéon swing et la valse musette
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres     S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Swingjo faire un don 

Une interview de Joë Rossi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SwingJO Index du Forum -> Charlan GONSETH (1942-2017) ses entretiens
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
charlan
Membre actif


Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 1506
Localisation: La Chaux-de-Fonds (Suisse)

MessagePosté le: Lun Mar 30, 2009 2:45 pm    Sujet du message: Une interview de Joë Rossi Répondre en citant

Bonjour les amis !

Pour Fred, Olivier, André2, Christophe, Renée, Augusto, en particulier, mais aussi, bien sûr, pour vous tous...

Quelques mots échangés avec Joë Rossi.

15 janvier 1993, loges de la Salle des Fêtes La Colombière, Les Gêts (Haute-Savoie)
Interview réalisée par Charlan Gonseth pour l'émission de la radio neuchâteloise RTN-2001 « Des histoires d'accordéon ».



CAG : J'aimerais vous présenter aujourd'hui, quelqu'un dont je rêve de faire la connaissance depuis des années. Je l'avais vu à la télé et j'avais été impressionné par sa technique et par l'apparente facilité avec laquelle il interprétait un truc pas possible. Je ne sais plus ce que c'était. Cet accordéoniste, c'est Joë Rossi et il est là, maintenant, en face de moi. Bonjour Joë !

JR : Bonjour, Charlan !

Joë Rossi, je dois t'avouer quelque chose. Il y a peut-être une quinzaine d'années, tu étais à La Chaux-de-Fonds avec Alain Barrière...

... exact...

... et, avant le spectacle, tu as mangé, avec toute l'équipe, à la Fleur de Lys...

... exact...

... J'étais là, avec une bande de copains et je t'avais reconnu à table. Je me suis levé pour aller vers toi. Mais, il faut croire que j'étais impressionné parce que à la dernière seconde, j'ai passé à côté de la table...

Je n'étais plus là, peut-être, non ?

Tu étais toujours là...

Ah, j'étais toujours là...

... Mais je regrette toujours de ne pas avoir osé...

... mais fallait...

... m'arrêter...

Je suis quand même un peu comme tout le monde, hein. Je suis Monsieur tout le monde...

Joë Rossi, tu es parisien ?

Oui je suis né à Paris, dans la banlieue de Paris.

Et je crois que c'est dans le bistrot de tes parents que tu as attrapé le virus de l'accordéon...

Oui, parce qu'il y avait un accordéoniste qui venait jouer au Quatorze Juillet. Moi, j'étais tout petit, je devais avoir quatre ans. Et il venait tous les ans jouer. Parce qu'à cette époque-là, même dans les petits cafés, on faisait le Quatorze Juillet. On dressait une tente, puis les gens venaient danser et tout. Et moi, quand cet accordéoniste venait, on me voyait toujours près de l'accordéon parce que j'étais attiré par ça.

Et ce virus de l'accordéon, tu l'as passé à Marcel Azzola, dans ce bistrot de tes parents...

Oui, un jour, le père de Marcel est venu. Et voilà qu'il m'a écouté. Parce que jouais déjà depuis cinq ans. Et alors, il a dû faire venir Marcel aussi un jour pour m'écouter. Et peut-être qu'il a attrapé le virus en me voyant. Parce que lui, il a commencé cinq ans après moi.

Voilà, oui... Tu as donc commencé très, très jeune...

... oui, à l'âge de huit ans.

... et tu as eu des professeurs formidables...

Oui, surtout Ferrero..., mon professeur, c'était Médard Ferrero.

... Et tu avais un orchestre ?

Non, je jouais en soliste. Je me produisais en attraction, sur scène, en soliste.
Puis je suis allé en Angleterre avec Jack Hilton. Je passais en attraction dans l'orchestre. C'était un orchestre style de jazz, avec un programme attractif au milieu. Il y avait des chanteurs américains, il y avait des instrumentistes américains qui devaient passer en plus de son show à lui, alors ça faisait un spectacle dans l'orchestre...
Et moi, il me faisait passer en attraction. Et je suis resté deux ans là-bas avec lui.

Et, c'était dur de gagner sa vie à cette époque-là avec un accordéon.

Ben oui, mais enfin, moi, j'avais de la chance encore de pouvoir aller avec un orchestre anglais. C'était une référence pour l'époque. Parce que des types qui avaient joué avec Jack Hilton, il n'y en avait pas beaucoup. D'ailleurs je pense être le seul accordéoniste à avoir joué avec lui. Parce qu'après, il n'a plus eu d'accordéoniste dans son orchestre. Enfin, je pense...

Et puis, il y a eu la guerre.

Après y a eu la guerre et j'ai eu cet accident au doigt, là. Alors on a été obligé de m'amputer le doigt de la main droite, là, l'annulaire.
Alors, c'est après ça que j'ai dû changer complètement. C'est à dire que je ne jouais plus en soliste. Je veux dire, il fallait me réadapter... D'ailleurs je ne savais même pas si j'allais pouvoir rejouer.

Il fallait tout réapprendre...

Petit à petit, je me suis remis à jouer, tranquillement, un petit morceau après l'autre... Puis, c'est là que j'ai commencé à faire un peu de cabaret puis de la musique de danse.

... voilà, à ce moment-là...

Voilà, à ce moment-là, après la guerre. Sûrement, peut-être que je l'aurais fait tout de même. Mais enfin, avec cette histoire de doigt...
Jouer en orchestre, ce n'est pas comme jouer en soliste. C'est..., disons que c'est plus facile, dans un sens, sur le plan technique. Maintenant, il y a une question d'adaptation de style, ça, c'est autre chose. Mais c'est sûrement l'accident qui m'a amené à jouer en orchestre.

Je comprends, oui... Et, Joë Rossi, tu as accompagné pas mal de chanteurs...

Voilà, j'ai arrêté de faire de la danse et j'ai fait de l'accompagnement. A partir de 1960, 1961. J'ai commencé avec Juliette Gréco, avec qui je suis parti au Japon. A partir de là, j'ai fait de l'accompagnement. J'ai accompagné des tas d'artistes connus. D'ailleurs, même en ce moment, je suis avec Moustaki.

Voilà, mais ça fait quelques années déjà...

Oui, il y a douze ans que je suis avec lui.
Et j'avais commencé à donner des cours aussi, à partir de soixante-dix. Un jour une personne est venue me voir en me disant « Vous ne pourriez pas donner des cours à ma fille ?» Et en fait, la fille, elle jouait déjà assez bien. Et j'ai commencé comme ça, tout doucement, une élève, deux... Puis, disons que, ça s'est enchaîné et j'ai donné des cours jusqu'en quatre-vingt-dix, pendant vingt ans... Par exemple, à Monsieur Eric Comère, qui est là...

... à Eric Comère, bien sûr...

Il a été mon élève. Et puis Alexandra Paris aussi, que tu as vue tout à l'heure... Eric Comère faisait partie de mes bons élèves. Mais ils n'étaient pas tous bons quand même...

Mais tu as donné, aussi, des cours à l'Académie de l'Accordéon..., comment ça s'appelait ?

Oui, oui, ça s'appelait l'Académie de l'Accordéon. Parce qu'on avait formé, Marcel Azzola, Astier puis Joss Baselli et moi-même, cette académie. Alors, on y a donné des cours.
Ensuite, Baselli, le pauvre, il est mort. Astier, il est quand même relativement souffrant, là, en ce moment. Puis Marcel, il est toujours en voyage. Je suis resté seul. On ne pouvait pas continuer.
Alors j'ai donné des cours tout seul, dans le Faubourg Saint-Martin, pendant sept, huit ans. Puis, j'ai arrêté, voilà.

Je crois que ce qu'on peut souhaiter à un jeune accordéoniste, c'est qu'il ait la chance d'avoir un Joë Rossi comme professeur.

Ouais, bon, enfin...
J'en ai eu des bons, lui, Eric, là. Même déjà à l'époque, il jouait très bien. Il était enfant quand il est venu chez moi. Mais maintenant, il a pris de la maturité aussi. Et maintenant, c'est un homme, il attrape de l'expérience...

... de la bouteille, comme on dit chez nous...

Oui, mais là, c'est de la bouteille jeune. Je voudrais bien avoir sa bouteille encore...

Joë Rossi, nous nous sommes rencontrés aujourd'hui pour la première fois. J'espère qu'il y en aura encore beaucoup d'autres.

Oui, ben oui... Enfin c'est très gentil à toi d'être venu, ça m'a fait plaisir.

Merci beaucoup Joë... Au revoir !

Au revoir !

Joë Rossi est décédé en juillet 1994.

Dany Maurice a eu, pour lui, ces jolis mots :
« Cher Joë, tu nous as quittés sur la pointe des pieds, avec discrétion, comme tu l'étais dans la vie... »

Son fils, Jean-François Rossi, est guitariste et a fait un disque avec le jeune accordéoniste Jérôme Richard, « Duo », en 2005.

A la prochaine !

Charlan
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
marius
Membre actif


Inscrit le: 05 Nov 2007
Messages: 2043
Localisation: Dunkerque

MessagePosté le: Lun Mar 30, 2009 6:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

toujours des gens simples ces accordéonistes expérimentés !!
Ca fait plaisir !! Very Happy
merci Charlan
@+
_________________
TOUTES MES PARTITIONS SONT CLASSEES PAR TITRES !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
raudebert
Membre actif


Inscrit le: 22 Jan 2008
Messages: 1042
Localisation: zanzibar

MessagePosté le: Lun Mar 30, 2009 7:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour Charlan
C est à travers ce recit de Joe Rossi , que nous apprenons à mieux connaitre
Alexandra Paris qui est venue à plusieurs festivals dans la charente Maritime avec aussi son bandonéon...
et je possède un cd de Eric Comère , dont la mazurka en zig zag , ce sont deux bons eleves Merci
charlan De nous faire redécouvri Joé rossi
renée
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
olli1234
Membre actif


Inscrit le: 02 Aoû 2008
Messages: 1119
Localisation: Laval (53)

MessagePosté le: Lun Mar 30, 2009 9:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir Charlan,

Nous savourons tous...


Un grand merci

Olli1234
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jc-erard



Inscrit le: 17 Jan 2005
Messages: 2521
Localisation: GENEVE

MessagePosté le: Mar Mar 31, 2009 8:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Salut Charlan,
comme d'habitude, un récit unique et que l'on suit toujours avec grand intérêt... d'ou une petite idée......
Participeras-tu aux SwingJOtoniques cette année Question Question
Tu me vois venir Question Question Question

En tous les cas, un grand merci pour tes écrits.... Very Happy Very Happy
Salutaswing
jc
_________________

http://orchestre-atlas.bbconcept.net/login
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
jéjé
Membre actif


Inscrit le: 26 Oct 2007
Messages: 166
Localisation: Gruyères (CH)

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2009 7:53 pm    Sujet du message: Répondre en citant

salut Charlan super récit

il y a du vécu on s'y croirait merci Wink Razz
_________________
Il n'y a en art, ni passé, ni futur. L'art qui n'est pas dans le présent ne sera jamais.
http://www.mx3.ch/artist/michto_swing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Pascal
Membre actif


Inscrit le: 13 Fév 2005
Messages: 1241
Localisation: Zoug (CH)

MessagePosté le: Mer Avr 01, 2009 10:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Charlan pour ce récit.

On en sait un peu plus maintenant, mais décidément Joë Rossi a toujours été très discret !

Salutations
_________________

Il est quelquefois préférable de ne pas savoir ce qu'on dit que de dire ce qu'on ne sait pas.
Pierre Dac (1893 - 1975)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Olivier
Membre actif


Inscrit le: 24 Mai 2008
Messages: 210
Localisation: Lyon (69)

MessagePosté le: Jeu Avr 02, 2009 6:00 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Charlan, c'est vrai qu'on l'imagine très bien juste à travers cet échange que tu nous as restitué.
Que du bonnheur !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SwingJO Index du Forum -> Charlan GONSETH (1942-2017) ses entretiens Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com