Accueil     NEWS     Livre d'or     Contact     Liens     Photos     Rechercher     DATES  
SwingJO Index du Forum SwingJO
Jo Privat, l'accordéon swing et la valse musette
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres     S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Swingjo faire un don 

Le clown est mort

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SwingJO Index du Forum -> Forum général
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Barbé
Membre actif


Inscrit le: 17 Fév 2005
Messages: 183
Localisation: bretagne

MessagePosté le: Jeu Juin 15, 2006 2:41 pm    Sujet du message: Le clown est mort Répondre en citant

Bonjour à tous,

Je viens d'apprendre que Raymond Devos est décédé aujourd'hui.Une fois de plus, il a quitté la scène sans faire de cirque.
A travers ce post,je voulais simplement rendre hommage au multi-instrumentiste et funambule des mots qu'il était.
Chapeau bas.

Barbé
_________________
Mis à part ça la vie est belle et c'est tant mieux
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
jc-erard



Inscrit le: 17 Jan 2005
Messages: 2687
Localisation: GENEVE

MessagePosté le: Jeu Juin 15, 2006 2:59 pm    Sujet du message: ...rien a voir avec Jo, mais...... Répondre en citant

Raymond Devos, le 2 octobre 2003 au Palais des Congrès à Paris© AFP Stéphane de Sakutin
L'humoriste Raymond Devos est mort jeudi à l'âge de 83 ans à son domicile de Saint-Rémy-les-Chevreuse (Yvelines), a-t-on appris dans son entourage professionnel.
Il était hospitalisé jusqu'à une date récente à la suite d'une attaque cérébrale. Ses proches ont confirmé en fin de matinée sa mort qui avait été annoncée par Europe1.
Né le 9 novembre 1922 à Mouscron (Belgique), Raymond Devos s'était imposé comme l'un des plus subtils jongleurs de la langue française, maniant l'absurde avec jubilation. Il avait suivi des cours de théâtre mais s'était imposé dans des one man shows dans lesquels il jouait les équilibristes, en dépit de ses rondeurs et triturait la langue et la logique pour créer un style comique bien à lui.
Il était resté hospitalisé plusieurs mois à la suite d'une attaque cérébrale mais avait demandé à rentrer chez lui il y a une quinzaine de jours, a indiqué à l'AFP son avocat Me Jean-Louis Forsonney.
Raymond Devos évoque un ange, avec un cercle autour de la tête, alors qu'il interprète un sketch le 8 mai 2000 à l'Opéra-Comique à Paris © AFP/Archives Jean-Pierre Muller
Celui-ci a indiqué que Raymond Devos est mort jeudi à 07H50 chez lui, entouré de sa soeur, de ses deux neveux, Jean-Louis et Stéphane, et de son secrétaire particulier Pierre Herran.
Très handicapé par les suites de son attaque cérébrale, il avait été placé sous curatelle en mars 2006, Pierre Herran étant désigné comme curateur.
Raymond Devos a deux ans lorsque sa famille s'installe à Tourcoing, dans le nord de la France. Il découvre à cinq ans, sur le perron de son école, son don de conteur et sa vocation: le plaisir de captiver un auditoire.
Ce n'est qu'en 1945 qu'il peut les mettre en pratique, après avoir connu, à la suite de la faillite de son père, la pauvreté dans la banlieue parisienne, les petits boulots dès 13 ans aux Halles de Paris, puis la guerre, le STO.
Viennent les cours de théâtre chez Tania Balachova et Henri Rollan, puis de mime chez Etienne de Croux. Dès 1947, il est engagé. Suivent alors les soirées de cabaret à la Rose Rouge et au Vieux Colombier, et la comédie dans la troupe de Jacques Fabbri.
En 1957 débute à l'Alhambra en seconde partie ce que Devos appelle son "aventure solitaire". Il présente son premier one man show en 1964 au Théâtre des Variétés.
Avec "La Mer démontée", "Le Car pour Caen", "Les sens interdits", "Mon chien c'est quelqu'un" ou "Sens dessus dessous", cet homme timide au physique d'ogre débonnaire incarne un comique basé sur la chute, le malaise, l'échec, l'humiliation.
Jusque dans les années 90, il multipliera tournées triomphales et one man shows.
D'abord réticent à éditer ces textes, l'humoriste avait finalement publié une dizaine d'ouvrages dont "Matière à rire" (1992), résumant alors ses trente-cinq ans de scène. Viennent ensuite deux récits rocambolesques, "Un jour sans moi" (1996), et "Les 40e délirants" (2002) puis, en 2003, une nouvelle illustrée par Yves Saint-Laurent, "Une Chenille nommée Vanessa".
Commandeur de la légion d'honneur, Devos avait reçu de nombreuses distinctions, dont le Grand prix du disque de l'Académie Charles Cros (1975), un Molière du meilleur one man show (1989), un Molière d'honneur (2000), le Grand prix de l'humour de la Sacem (2001).
En 2003, le ministère de la Culture crée en son hommage le Prix Raymond-Devos, destiné à récompenser un travail d'excellence autour de la langue française.
La fin de la vie de cet homme discret a été perturbée par des querelles de famille qui ont été réglées au tribunal, une personne se présentant comme sa compagne exigeant un droit de visite que son entourage refusait en son nom. Elle avait été déboutée.
Raymond Devos se produit au mois de mars 1980 sur une scène parisienne
© AFP/Archives
© AFP Agence France-Presse

jc
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
tony
Site Admin


Inscrit le: 14 Jan 2005
Messages: 1438
Localisation: sur le causse du Lot (46)

MessagePosté le: Jeu Juin 15, 2006 10:59 pm    Sujet du message: .......... Répondre en citant

Salut les potes,

ben oui, encore un sacré fortiche qui se fait la belle...
T'as raison Barbé, le clown au sens le plus noble du terme, le gus qui jouait de tout avec tout, qui nous faisait passer du rire aux larmes sans prévenir.
Merci JC pour cette bio qui aidera les plus jeunes d'entre nous à se faire une idée du Bonhomme...
Au revoir monsieur Raymond Devos.

Created by Caricature Zone
_________________
" j'voudrais jouer d'la guitar' comm' Django Reinhardt,
avoir la fortun' d'Onasis,
la gueul' de Sacha Distel et la forc' de Cassius Clay...
Et jouer d'l'accordéon comm' Gus Viseur!
"
Jo Privat
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    SwingJO Index du Forum -> Forum général Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com